double arrow

Un voyage en avion


Le champ d'aviation était encore enveloppé de nuit. On voyait seulement briller les lumières tremblotantes qui bordaient les pistes d'atterrissage et les feux de positron de quelques avions épars. Un porteur indien prit les valises de Fontane et prononça des mots incomprenensibles. Il chercha des yeux Dolorès. Elle n'était pas encore là.

«Bogota», répétait-il au jeune employé au comptoir, en uniforme gris bleu, quand une main se posa doucement sur son épaule. La voix de Dolorés le caressa:

- Bonjour, Guillaume... Puis-je vous aider?

Aussitôt il la laissa disposer de lui. Les jeunes hommes garonnes semblaient tous être des pages aux ordres de Dolorès Garcia. La Douane ne regarda pas les bagages. Le contrôle des passeports salua. Le chef d'aéroport dit, avec empressement, à l'hôtesse de marquer deux places voisines, en arrière des ailes. Le haut-parleur appela les passagers pour Bogota. Un instant plus tard, il était assis près d'elle, dans l'avion, et les hélices ronflaient.

Pendant l'escale journalistes vinrent interviewer Fontane; Dolorès traduisit.

- Et vous? - lui demandaient-ils, - qui êtes-vous?

Elle expliqua aux reporters qu'elle allait à Bogota pour son propre compte et se nomma. Ce furent alors des exclamations exclamatives.

- Dolorès Garcia! Mais oui, bien sûr, nous vous avons applaudie cent fois. Nous ne vous avions pas reconnue... Vous êtes encore plus jolie de près que de loin.

D'après A. Maurois "Les roses de septembre"

Traduisez

1. Мы рады приветствовать вас на борту самолета Эр Франс.

2. Ручная кладь должна быть размещена над креслом.

3. Запрещено пользоваться мобильными телефонами.

4. Пристегните и отрегулируйте ремни безопасности.

5. Наш рейс объявлен.

6. Курить строго воспрещается.

7. Ремни безопасности должны быть застегнуты до выключения светового табло.







Сейчас читают про: