double arrow

Сочинение по теме Mon secret du bonheur



Unité 4: «DIPLOMATIE»

Vocabulaire thématique

1. ambassadeur m – посол

~ de France, de Russie, etc. (Attention à l'absence d'article!)- Франции, России и т.п.

2. plénipotentiaire - полномочный

3. ministre m - посланник

4. secrétaire m/f – секретарь посольства

5. attaché, -e m,f - атташе

6. établir des relations diplomatiques – устанавливать дипломатические отношения

7. représenter son gouvernement - представлять свое правительство (быть представителем)

8. négocier - вести переговоры

9. protéger les ressortissants - защищать граждан своей страны

10. favoriser la coopération - содействовать сотрудничеству

11. faciliter les contacts - способствовать установлению контактов, связей

12. donner des réceptions – давать приемы

13. organiser des événements culturels – организовывать культурные мероприятия

14. rédiger un document - писать, составлять документ

15. compiler la presse - собирать, компилировать материалы прессы

16. recueillir des informations - собирать информацию

17. contacter les autorités locales - вступать в контакт с местными властями

18. soumettre qch à son supérieur - передать что-либо на рассмотрение начальству

Former la tolérance!

«Au cours des siècles, l'histoire des peuples n'est qu'une leçon de mutuelle tolérance, si bien que le rêve final sera de les ramener tous à l'universelle fraternité, de les noyer tous dans une commune tendresse, pour les sauver tous le plus possible de la commune douleur...»

Émile ZOLA

«La tolérance est la chose du monde la plus propre à ramener le siècle d'or et à faire un concert et une harmonie de plusieurs voix et instruments de différents tons et notes.»

Pierre BAYLE

Notre école est la planète de l'amitié et de la tolérance

On appelle notre école «la planète de l'amitié et de la tolérance». Ce n'est pas par hasard. Pour les professeurs et les élèves, la tolérance signifie, en premier lieu, savoir mettre de côté ses propres ambitions pour comprendre celles de l'autre, ouvrir son esprit, trouver que malgré les différences nous allons dans le même sens. La tolérance c'est la paix.

Nous, les professeurs, nous avons un instrument parfait pour faire de la tolérance une partie intégrante de la vie de chaque habitant de notre planète scolaire - c'est la langue française. Enseigner le français - c'est avant tout, enseigner le monde multicolore, initier les élèves à une autre culture, à un autre système de valeurs, les aider à se rendre compte des différences qui existent non seulement au niveau linguistique, mais aussi au niveau de mentalité.

L'apprentissage du français aide à apprécier la richesse et la diversité de notre monde. Voilà pourquoi chaque phrase de ce spécial respire l'amour envers le français et le désir de l'enseigner encore mieux.

Yana Alemaykina, directrice adjointe de l'école n°1248

La tolérance, c'est le respect envers une autre personne qui a une autre vision du monde, un autre mode de vie, une autre couleur de la peau. La personne tolérante est celle qui est capable d'écouter et de comprendre les autres, de respecter leur point de vue qui peut être différent.

Karina Guizdatova, professeur de français de l'école n°12

Lа, où se trouve la tolérance, on trouve la paix. Voilà pourquoi nous devons tous apprendre à être tolérants.

Soyez tolérants, vous n'en serez qu'heureux.

Ange Denagbé, promotion 2003, étudiant à MADI

A mon avis, c'est tout à fait naturel d'être tolérant. La tolérance c'est la compréhension et le respect de celui qui est différent. C'est l'harmonie dans la différence. Et, pour moi, c'est aussi l'amitié, car mon meilleur ami est de l'origine africaine.

Evguéni Gretchko, promotion 2006, étudiant à RCGU

Dans notre école beaucoup d'Africains font leurs études. Nous sommes amis malgré toutes les différences. Parfois on ne se comprend pas, mais on tâche de le faire. Mais dans la rue j'ai vu plusieurs fois comment les gens insultent et provoquent les Noirs pour rien. Et eux, à leur tour, ils deviennent agressifs. Voilà comment les conflits com­mencent. C'est la même chose au niveau international. Il faut savoir trouver des compromis et il faut savoir respecter les autres. Ce n'est pas facile. Mais il faut apprendre à le faire.

Nina Alemaykina, promotion 2006, étudiante à MGPI

La tolérance c'est le respect envers d'autres gens, envers leur mode de vie et leur conduite, envers leurs sentiments et leurs croyances, envers leurs opinions et leurs idées.

Alexandra Fliaguina, professeur de français de l'école n°1248

C'est très important de savoir écouter. Pour moi les synonymes du mot «tolérance» sont le respect et la compréhension.

Maria Fliaguina, professeur de français de l'école n°1248

Le mot « tolérance » provient du latin tolerare qui signifie «suppor­ter». Alors c'est la capacité d'une personne d'accepter une chose avec laquelle on n'est pas d'accord. Moi, je suis tolérante car j'essaie toujours de comprendre les autres et d'estimer leurs valeurs. Je crois que la tolérance est très importante dans le monde moderne.

Elena Ostrojnikova, professeur de français de l'école n° l248

EXERCICES D’EXPRESSION

I. Lisez les citations ci-dessous et commentez-les. De quel aspect du métier ou trait de caractère s'agit-il dans chaque citation?

II. Quelle citation préférez-vous et pourquoi? Laquelle vous paraît-elle la plus vraie? La plus exagérée? La plus amusante? Connaissez-vous les auteurs de ces citations?

1. Le diplomate ne dit pas qu'il pleut quand il pleut, il explique le fonctionnement du parapluie! Albert Brie

2. Un bon diplomate est quelqu'un qui peut égorger son voisin sans qu'il s'en aperçoive. Sir Winston Léonard Spencer Churchill

3. Les diplomates, ça ne se fâche pas, ça prend des notes. Sacha Guitry

4. Quand un diplomate dit «oui», cela signifie «peut-être»; quand il dit «peut-être», cela veut dire «non»; et quand il dit «non», ce n'est pas un diplomate. Henry Louis Mencken

5. Un diplomate c'est quelqu'un qui réfléchit deux fois avant de ne rien dire. Frédéric Sawyer

6. Un diplomate est par définition quelqu'un qui doit empêcher les choses d'arriver. Robert de Saint-Jean

7. Pour être diplomate, il faut savoir parler plusieurs langues, y compris le double langage. Carey Mac William

8. Ne rien dire, surtout en parlant, c'est la moitié de cet art qu'on appelle la diplomatie. Will et Ariel Durant

9. La diplomatie est aussi l'art de reporter les décisions jusqu'à ce que les problèmes se résolvent d'eux-mêmes. Paulo Coelho

10. Un diplomate est un acteur. Il représente. Max Gallo

11. Diplomatie. L'art patriotique de mentir pour son pays. Ambrose Bierce

III. Lisez une fois le texte qui suit. Donnez un titre à ce texte

Dans un monde devenu global, où les hommes et les idées connaissent une circulation accélérée, le rôle des diplomates a été profondément modifié. C'est notamment le cas pour les ambassadeurs qui, depuis toujours, ont pour mission de défendre les intérêts de l'État hors de ses frontières.

Traditionnellement, l'ambassadeur était, comme le consul, d'abord chargé de représenter son pays, faire valoir les vues de son gouvernement, tout en s'efforçant de donner de celui-ci l'image la plus flatteuse. Observateur privilégié d'un pays lointain, et souvent mal connu, il lui fallait tenir ses autorités informées de l'évolution de «son pays de résidence» et s'efforcer d'exercer une influence discrète mais efficace sur les cercles dirigeants et les élites locales. Ses succès, comme ses échecs, restaient le plus souvent dans l'ombre.

Ces grandes tâches demeurent bien sûr celles des ambassadeurs contemporains. Mais elles ne sont plus les seules. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le monde a beaucoup évolué et les ambassadeurs eux mêmes ont changé; la décolonisation, faisant passer le nombre de pays indépendants de quelques dizaines à près de deux cents aujourd'hui, a démocratisé le recrutement des ambassadeurs, et l'a ouvert à des hommes et à des femmes choisis pour leur mérite et leur connaissance des langues et des civilisations étrangères, à touts désormais indispensables.

La naissance de la diplomatie multilatérale (au sein de l'ONU et de nombres autres organisations où se rencontrent de nombreux pays) a donné lieu à d'autres changements: apparition de nouvelles techniques de négociation, où la discussion publique remplace les conversations secrètes, émergence surtout de nouveaux enjeux, qui ont pour nom la paix et la sécurité internationale, la démocratie, le développement économique et la protection de l'environnement, le respect des droits de l'homme.

Aujourd'hui, pour représenter efficacement son pays, il ne suffit plus de rencontrer les ministres, il faut avoir une multiplicité d'interlocuteurs: mouvements politiques, chefs d'entreprises, syndicats, organisations non gouvernementales, etc. En plus, la disparition des grands blocs politiques internationaux, la révolution technologique surtout dans le domaine des communications, ont donné naissance à un environnement international complexe, souvent imprévisible et toujours en mouvement. L'ambassadeur, où qu'il se trouve, ne peut ignorer les grandes questions qui agitent la planète tout entière.

L'ambassadeur a donc pour tâche de comprendre le pays où il est, de l'expliquer à ses autorités; et en sens inverse, de faire connaître la France, de soutenir toutes les formes d'influence française dans le pays où il a été nommé. C'est un métier dur qui exige un vrai investissement personnel et beaucoup de disponibilité.

C'est un beau métier.

D'après Hubert Védrine, ex-ministre des Affaires étrangères


Сейчас читают про: